Gracieuseté de l’artiste Luna Bégin

 

Crédit: Jean-Michael Seminaro

J’ai eu la chance cette semaine de m’entretenir avec la jeune artiste émergente Luna Bégin. Elle nous a, le photographe Jean-Michael Seminaro et moi-même, gentiment accueillis chez elle avec des carrés aux dattes. J’étais conquise! Nous avons discuté de sa participation au cabaret Wanted/Recherché, de sa technique picturale bien particulière et du fil conducteur qui relie sa pratique artistique à l’organisme Espace Relatif. Vous pourrez admirer le travail de Luna Bégin, dans le cadre du cabaret Wanted/Recherché d’Espace Relatif, samedi 26 mai 2012 au Théâtre au Cube.

Comme vous pouvez le constater, les œuvres de Luna sont toutes en subtilité, en évocation onirique et en délicatesse. Ces tableaux amalgament à la fois la photographie, le plâtre et la peinture à l’œuf. Un mélange assez inusité qui donne ces petites fresques originales, qui évoquent des paysages qui semblent tirés de son imagination dans des teintes pastel.

Le thème central qu’exploite présentement l’artiste est le tourisme. Pour se faire, Luna s’est replongée dans ses photos de voyage. Elle y retire des décors qui laissent le soin au spectateur de créer sa propre histoire. La narrativité des images devient alors plus grande que sa propre expérience vécue et nous touche tous. En regardant les œuvres de Luna, il est facile de se laisser porter par un souvenir, un rêve ou un songe lointain puisqu’elle ne fixe pas d’endroit facilement identifiable : elle dépeint plutôt une atmosphère. Ces images, un brin irréelles, nous renvoient à nos propres souvenirs déformés par le temps. Nous avons tous un jour inventé une histoire à partir d’une photographie en n’ayant aucune mémoire de ce moment précis. C’est un peu ce qui se produit avec les œuvres de Luna. Elle aime s’attarder aux touristes puisqu’ils sont étrangers à ces lieux. Ils découvrent, comme elle, les monuments ou le pays. Ils semblent tous interrompus dans leurs actions ce qui contribue à cet effet narratif.

Il existe un fort contraste entre le désir d’évanescence et la technique utilisée par l’artiste. Luna joue une fois de plus avec la temporalité. Elle mélange habilement la photographie contemporaine et la peinture à l’œuf (ou tempera, utilisée depuis le Moyen-âge dans le travail de la fresque). Cette combinaison ajoute une profondeur supplémentaire à son travail. De plus, elle aime travailler le plâtre de manière très tactile ce qui crée du relief et de la texture dans ses tableaux.

Crédit: Jean-Michael Seminaro

Luna est tombée dans les arts alors qu’elle était toute petite. Elle a fait son diplôme secondaire au Centre d’excellence artistique de l’École secondaire De La Salle, ce qui lui a donné les bases dont elle se sert encore aujourd’hui. Elle a par la suite continué ses études en photographie. Elle poursuit présentement une majeure en sociologie à l’UQAM. Son cheminement académique est en lien direct avec ce thème central qu’est l’humain. Cette association se concrétise par sa collaboration au cabaret Wanted/Recherché de L’Espace Relatif.

Mais qu’est-ce que L’Espace Relatif ?

Il s’agit d’un organisme qui vise l’intégration sociale par le biais des arts. Ces derniers deviennent donc un moteur de cohésion social, de partage et de transmission de la connaissance auprès des personnes dites « à risque ». L’Espace Relatif lance ce samedi 26 mai, et pour un soir seulement, son cabaret Wanted/Recherché. Vous pourrez apprécier un heureux mélange de photographies, de peintures, d’artisanat, de contes et une performance musicale! Le tout, par des artistes émergents ou bien établis. Les profits permettront de soutenir les activités de l’organisme.

L’invitation est lancée, l’attraperez-vous?

- Maryvonne Charpentier

 

Le cabaret Wanted/Recherché de L’Espace Relatif, samedi le 26 mai 2012 au Théâtre au Cube.

Plus d’info sur L’Espace Relatif : http://lespacerelatif.com/

Plus d’info sur Luna Bégin : lunabegin.wordpress.com