Tout un défi que se sont donné Jay Tremblay et David La Haye avec J’espère que tu vas bien. Un seul plan séquence d’une heure et 27 minutes et deux acteurs, David La Haye et Marie-Chantal Perron, improvisant en se basant sur un canevas assez bref. L’expérience aurait facilement pu déraper ou tout simplement tourner en rond, et pourtant ça marche. Le film a été tourné et se déroule le jour de Pâques à Montréal et en temps réel.

Minou, une actrice dans la mi-quarantaine, va rejoindre des amis quand elle rencontre Dave, un vieux confrère du milieu qu’elle n’avait pas vu depuis une dizaine d’années. À sa grande surprise, elle apprend que Dave est devenu un sans-abri suite à une commotion cérébrale qui l’empêche de se concentrer, d’apprendre ses textes et donc de travailler. Ensemble, ils déambuleront dans les rues de Montréal en parlant de leurs souvenirs, du hockey, de leurs relations, de la spiritualité et de la condition humaine. De temps en temps, on entendra des flash-backs auditifs des disputes de couple entre Minou et son amant (la voix de Richard Robitaille).

L’improvisation rend le texte très ressenti et les deux acteurs sont particulièrement convaincants, passant du coq à l’âne, interpellant de temps en temps les passants, sans jamais sombrer dans l’anecdotique. Les deux protagonistes sont attachants, leurs échanges sont tantôt comiques, tantôt troublants, mais toujours prenants. On aurait pu se passer de quelques tentatives de stylisations lourdes, notamment les passes de musique classique. Le moment où on voit Minou et Dave danser dans un parc au rythme de l’ode à la joie sera la scène quétaine du film. On aurait également pu se passer des scènes de ménage entre Minou et son amant. Leur relation transparait déjà assez clairement ailleurs pour qu’on ait besoin d’y insister. Malgré ces bémols, on passe un bon moment en compagnie de ces deux personnages sympathiques et un peu perdus dans l’ère du temps. Il est rafraîchissant de voir au Québec un film qui nous présente quelque chose d’aussi original.

- Boris Nonveiller

En exclusivité au Cinéma Excentris depuis le 29 juin

Mettant en vedette : David La Haye, Marie-Chantal Perron et Richard Brouillette
Réalisation : David La Haye et Jay Tremblay
Scénario : David La Haye, Marie-Chantal Perron et Richard Brouillette
Production : Aviva Communications
Distribution : Cinéma Excentris