Film: Neplavci

Le court métrage est un médium qui n’a pas une bonne réputation dans le milieu du cinéma, ne serait-ce qu’à cause de son inaccessibilité. On a rarement l’occasion d’en voir. Pourtant, certaines histoires dignes d’être racontées n’ont pas nécessairement besoin d’être très longues. Présentées par l’académie des Césars, les Nuits en or vous donneront l’occasion de découvrir les meilleurs courts-métrages de l’année. La programmation est fortement diversifiée : sept courts films d’origines, thématiques et tonalités différentes. Ainsi, on assistera aux péripéties d’un accordeur de pianos aveugle (L’accordeur – France), à une course métaphorique entre un homme et une locomotive (Le Trotteur – Canada) , à un drame de guerre touchant (The Palace – Chypre et Australie), à un conte d’animation sur l’enfance et la découverte de l’amour (The boy in the bubble - Irlande), à un cambriolage original (Pitch Black Heist – Royaume Uni), à la première nuit dans la peau d’un caissier de station service (Olifantenvoeten – Pays-Bas), ainsi qu’à l’été d’une adolescente désœuvrée auprès d’un hôtel abandonné ( Neplavci – République Tchèque). Tous ces petits récits ont été récipiendaires de prix variés et valent la peine d’être vus.

Les 12 et 13 juin à 19h30 au cinéma Beaubien

- Boris Nonveiller