Crédit photo: Mylène Meunier

Sympathique énergumène doté d’un carré rouge, d’une grosse barbe et d’une présence bouillonnante, Karl Gagnon a attiré la sympathie lors de son spectacle extérieur aux FrancoFolies. Il s’y est produit avec son band VioleTT Pi le 16 juin dernier devant les regards mi-curieux, mi-amusés de la foule. « Pourquoi choisir? », semble-t-il s’être demandé avant de se lancer dans un mélange pop-funk-métal-électro-rock aux paroles romantico-politico-trash. La recette pourrait être indigeste, mais le résultat s’avère rafraîchissant… et bien épicé!

Le guitariste/chanteur granbyen et ses musiciens (Maxime Drouin et Sylvain Deschamps) étonneront à nouveau, cette fois-ci au Cabaret Underworld. Le concert, au coût de 12 $, se déroulera le 17 juillet à 21 h 30 dans le cadre du Zoofest. Comme toute bonne chose ne vient jamais seule, un album du band est annoncé pour 2013 sous l’étiquette L-Abe. Pour l’instant, les fans peuvent se rincer l’oreille avec leur EP et quelques chansons disponibles sur leur site : http://violettpi.com/.

Tout ce drôle de monde derrière VioleTT Pi a également produit un court métrage (ou un « long vidéoclip », c’est selon) intitulé Avec le temps qui court, avec le temps qui passe. Bizarroïde comme le band, cette œuvre vaut le coup d’œil.

- Edith Paré-Roy